Comment financer votre projet immobilier en Bretagne ?

C'est confirmé ! Les taux d'intérêt du crédit immobilier non jamais été aussi bas depuis 12 ans. Les conditions d'emprunts proposées par les banques sont plus favorables aux acheteurs Bretons.

En Avril 2012, Mr et Mme Dupont ont emprunté auprès de leur établissement bancaire la somme de 165 000 € afin de financer la construction de leur maison en Bretagne, dans les Côtes d'Armor. Mr Hamon, leur conseiller financier a pu leur faire bénéficier d’un taux d’emprunt de 4.20 % pour une durée de 20 ans soit un remboursement mensuel de 1 017.00 € / mois.

En Mai 2013, Mr et Mme Dubois ont emprunté  auprès du même établissement bancaire la somme de 165 000 € afin de financer la construction de leur maison. Mr Hamon, leur conseiller financier a pu, grâce à la baisse des taux de crédit, leur faire bénéficier d’un taux d’emprunt de 3.20 % sur une durée de 20 ans, soit un remboursement mensuel de 932.00 € / mois.

En conclusion, Mr et Mme Dubois économiseront 20 400.00 € sur 20 ans par rapport à Mr et Mme Dupont soit 12.3 % du coût de leur maison en Bretagne, dans les Côtes d'Armor.

Notre conseil : N'attendez plus pour devenir propriétaire et faites appel à Néology - constructeur maison 22

I. Evolution des taux de crédits

a. Taux de crédit du marché actuel

DUREE 10 ans 15 ans 20 ans 25 ans 30 ans
Taux min 2.05 % 2.41 % 2.82 % 2.97 % 3.40 %
Taux du marché 2.65 % 3.00 % 3.30 % 3.70 % 4.45 %
Taux max 3.85 % 3.95 % 4.25 % 4.53 % 5.10 %

b. Evolution des taux de crédit depuis 2000

II. Quel type de taux choisir ?

  • Prêt à taux fixe : Le taux sera identique de la première à la dernière année d'emprunt; c'est le prêt le plus sûr.
  • Prêt à taux variable capé : Il y a une limitation tant à la hausse qu'à la baisse du taux d'intérêt.
  • Prêt à taux variable : le taux varie en fonction du marché, taux à la baisse, tout va bien, taux à la hausse, ça se complique; c'est le prêt le plus risqué.

III. Sur quelle durée emprunter ?

Durée d'emprunt immobilier

  • Emprunt courte durée (sur 10-15 ans) avec des mensualités élevées : le coût final de l'emprunt sera moins élevé mais vous aurez plus à rembourser chaque mois.
  • Emprunt longue durée (supérieur à 15 ans) avec des mensualités moins élevées : le coût final de l'emprunt sera plus élevé mais vous aurez moins à rembourser chaque mois.

Les très bas taux d'intérêt actuels permettent d'emprunter sur des durées longues sans augmenter de façon sensible le coût de l'argent.

 

IV. Les autres prêts

Le financement de la construction d’un logement en Bretgane, dans les Côtes d'Armor (22) peut être réalisé de diverses façons. En effet, si certaines personnes peuvent financer tout ou partie grâce à un apport personnel, il est également possible pour des personnes qui ne disposent pas d’apport de financer la totalité de l’opération avec des prêts parfois aidés par l’Etat. Ces prêts s’adressent aux personnes non propriétaire pour l’acquisition d’un logement respectant la Règlementation Thermique 2012.

a. Le prêt à Taux Zéro + RT 2012Le prêt à taux zéro

Le prêt à Taux Zéro + s’adresse aux personnes non propriétaire, sous conditions de ressources, souhaitant acquérir leur 1ère résidence principale. Le PTZ + ne finance qu’une partie de l’opération et doit être complété par d’autres prêts immobiliers ou apports personnels.

b. Le prêt 1 % patronal

Le prêt 1 % patronal s'adresse aux salariés travaillant dans une entreprise privée en Bretagne, dans les Côtes d'Armor employant au moins 20 salariés. Il permet d'obtenir un prêt à un taux de 1.5 % sur une durée pouvant varier de 5 à 15 ans.

c. Le prêt "Action Logement"

Le prêt action logementCe prêt est accordé par Action Logement aux salariés des entreprises du secteur privé adhérentes au Comité Interprofessionnel du Logement (CIL). Ce prêt au taux de 1 % ne peux dépasser 30 % du coût total de l'opération (de 7 000 € à 25 000 €) sur une durée maximum de 20 ans.

d. Prêt aux fonctionnaires

Ce prêt s'adresse aux agents titulaires ou contractuels de la fonction publique. Il n'est accordé qu'en compléments d'un prêt conventionné.

V. Les assurances de l'emprunteur

L’assurance d’un prêt immobilier n’est pas obligatoire mais l’organisme prêteur peut l’exiger, en particulier en ce qui concerne les risques liés au décès et à l’invalidité. L’emprunteur choisit librement l’établissement qui l’assure et n’est pas obligé d’opter pour l’assurance proposée par le prêteur.

a. Risques couverts par l'assurance

  • Le décèsLes assurances de l'emprunteur
  • La maladie
  • L'invalidité

b. Modalités de souscription

L’assureur demande à l’emprunteur de compléter un questionnaire médical pour les contrats couvrants le risque santé. Ce questionnaire doit être rempli en toute bonne foi. Toute omission ou fausse déclaration peut avoir pour conséquence la déchéance, voire la nullité du contrat en cas de mauvaise foi.

L’assureur étudie le questionnaire ainsi rempli, évalue le risque et adresse une proposition d’assurance indiquant notamment :

  • Les garanties pour lesquelles il accorde la couverture
  • Les conditions à remplir pour les déclencher
  • Les exclusions
  • Le montant de la cotisation mensuelle sur la durée totale de l'emprunt

Le paiement de la cotisation débute à la signature de l'offre préalable de crédit sauf clause contraire indiquant un paiement au 1er déblocage des fonds par exemple.

c. Cas des personnes présentant des "risques aggravés"

Les personnes ayant ou ayant eu des problèmes de santé graves sont généralement considérées comme présentant des « risques aggravés » par les assurances qui hésitent à les garantir. Cependant, ces personnes peuvent bénéficier de la convention AERAS (s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé) qui leur permet notamment de ne pas remplir de questionnaire médical de santé aux conditions suivantes :

  • La durée maximum du prêt est de 4 ans au plus
  • L'emprunteur doit être agé de 50 ans maximum au moment du dépôt de la demande

L’emprunteur doit faire une déclaration sur l’honneur de non-cumul de prêts au-delà du plafond de 17 000 €.

VI. Les garanties demandées par la banque

Les garanties demandées par la banquea. L'Assurance Décès Invalidité (ADI) répartie sur 1 ou 2 têtes

Voir paragraphe V.

b. La Garantie Hypothécaire

Si l’emprunteur n’honore pas se remboursements, la garantie hypothécaire donne droit au créancier de faire saisir le logement et de le faire vendre aux enchères afin de récupérer le montant des sommes dues.

c. La caution

Certaines banques ou sociétés de cautionnement mutuel apportent leur engagement de garantir la banque en cas de défaillance de l'emprunteur. C'est le principe de la mutualisation du risque; l'emprunteur devra verser une somme proportionnelle au montant de son crédit sur un fond de garantie.

N'hésitez pas à nous appeler pour faire construire votre maison dans les côtes d'Armor